Événements à la librairie - Prochainement

Ajouter à mon calendrier
Le , Librairie La Lison

Carte blanche est donnée à Frédérique de l'association Du vent dans les mots pour nous faire voyager vers l'Eldorado au moyen de contes et histoires d'Amérique du Sud. La lecture sera suivie d'une dégustation de mets mexicains !

Réservation obligatoire // à partir de 8 ans //

[Cette soirée est organisée dans le cadre du festival Passions d'avril - fête de la librairie indépendante, et de Lille 3000 Eldorado]


    Avec Vanyda
    Ajouter à mon calendrier
    Le , Librairie La Lison

    A l'occasion de la parution de sa dernière bande dessinée, Un petit goût de noisette et de fruits rouges, La Lison a le plaisir de recevoir Vanyda en dédicace !

    L'histoire veut que Vanyda dessine sa première BD à l'âge de 6 ans. Il semble donc naturel que, plus tard, elle suive les cours de l'académie des Beaux-Arts de Tournai (Belgique) et choisisse la section bande dessinée. À la fin de ses études, en 2001, elle s'installe à Lille, dans un atelier qu'elle partage avec quatre amis des Beaux-Arts : François Duprat, David Bolvin, Rod et Nicolas Delestret.
    Avec le premier, Vanyda signe une trilogie, "L'année du dragon" (La Boîte à bulles). Seule, elle est l'auteure de deux autres trilogies : "L'immeuble d'en face" (La Boîte à bulles) et "Celle que..." (Dargaud). Cette dernière série paraît en intégrale en 2015 ; elle a également été reprise, en couleurs et en six volumes cartonnés, sous le titre de "Valentine" (Dargaud) entre 2012 et 2014.
    En janvier 2014, Vanyda crée le magnifique "Un petit goût de noisette" (Dargaud), roman graphique en noir et blanc, relevé par quelques touches de couleur, qui met en scène des histoires d'amour...
    Deux ans plus tard, Vanyda revient avec un nouveau one shot, "Entre ici et ailleurs" (Dargaud).
    Toujours chez le même éditeur, elle publie avec Nicolas Hitori "Mia & Co".
    Primée dans de très nombreux festivals de BD et plusieurs fois sélectionnée à Angoulême, Vanyda a été récompensée par le très sérieux ‘Publishers Weekly' pour la version anglaise de "L'immeuble d'en face", sacré manga de l'année.


    Ajouter à mon calendrier
    Le , Librairie La Lison

    La Lison vous propose une lecture-goûter animée par Coline ! Une lecture qui s'adresse aux enfants âgés de 1 à 3 ans. Le nombre de places est limité à 10 enfants, pensez à réserver au 09.83.99.70.32 ou par mail à librairielalison@gmail.com.


        Ajouter à mon calendrier
        Le , Librairie La Lison

        A l'occasion de la parution de leur roman jeunesse illustré, Violette Hurlevent et le jardin sauvage (parution aux éditions Sarbacane), La Lison a le plaisir de recevoir Paul Martin et jean-Baptiste Bourgois pour une séance de dédicaces.

        Le livre : un roman illustré complètement hors du commun qui nous offre une plongée féerique dans le monde de l'enfance. L'aventure d'une jeune fille cheminant à dos de chien dans un jardin extraordinaire, peuplé d'êtres magiques, truffé d'épreuves et de dangers.

        L'auteur : Longtemps rédacteur chez Astrapi, Paul Martin vit désormais de sa plume. Il écrit des romans pour enfants, des scénarios de BD (Kiki et Aliène, Docteur Enigmus) et des énigmes (Énigmes à tous les étages chez Bayard)… Il habite à Lille avec un chat très paresseux !

        L'illustrateur : Jean-Baptiste Bourgois est un jeune dessinateur, né en 1987 à Calais. Diplômé des Beaux-Arts de Cambrai, où il était alors élève de Gilles Bachelet, il vit et dessine aujourd’hui à Lille. Il a démarré une carrière d’illustrateur déjà prometteuse avec Le chien à plumes, paru en avril 2013 aux éditions Helium. Il vit à Lille avec son cacatoès Georgie.


        Avec Léonor de Récondo
        Ajouter à mon calendrier
        Le , Librairie La Lison

        A l'occasion d ela parution de son dernier livre, Manifesto (paru aux éditions Sabine Wespieser), La Lison a le plaisir de recevoir Léonor de Récondo pour une rencontre-dédicace.

        [ Sur réservation ]

        Le livre : « Pour mourir libre, il faut vivre libre. » La vie et la mort s'entrelacent au cœur de ce « Manifesto » pour un père bientôt disparu. Proche de son dernier souffle, le corps de Félix repose sur son lit d'hôpital. À son chevet, sa fille Léonor se souvient de leur pas de deux artistique – les traits dessinés par Félix, peintre et sculpteur, venaient épouser les notes de la jeune apprentie violoniste, au milieu de l'atelier. L'art, la beauté et la quête de lumière pour conjurer les fantômes d'une enfance tôt interrompue.
        Pendant cette longue veille, l'esprit de Félix s'est échappé vers l'Espagne de ses toutes premières années, avant la guerre civile, avant l'exil. Il y a rejoint l'ombre d'Ernest Hemingway. Aujourd'hui que la différence d'âge est abolie, les deux vieux se racontent les femmes, la guerre, l'œuvre accomplie, leurs destinées devenues si parallèles par le malheur enduré et la mort omniprésente.
        Les deux narrations, celle de Léonor et celle de Félix, transfigurent cette nuit de chagrin en un somptueux éloge de l'amour, de la joie partagée et de la force créatrice comme ultime refuge à la violence du monde.

        L'autrice : Léonor de Récondo, née en 1976, débute le violon à l’âge de cinq ans. Son talent précoce est rapidement remarqué, et France Télévisions lui consacre une émission alors qu’elle est adolescente. À l’âge de dix-huit ans, elle obtient du gouvernement français la bourse Lavoisier qui lui permet de partir étudier au New England Conservatory of Music (Boston/U.S.A.). Elle devient, pendant ses études, le violon solo du N.E.C. Symphony Orchestra de Boston. Trois ans plus tard, elle reçoit l’Undergraduate Diploma et rentre en France. Elle fonde alors le quatuor à cordes Arezzo et, grâce au soutien de l’association ProQuartet, se perfectionne auprès des plus grands maîtres du genre (Quatuor Amadeus, Quatuor Alban Berg). Sa curiosité la pousse ensuite à s’intéresser au baroque. Elle étudie pendant trois ans ce nouveau répertoire auprès de Sigiswald Kuijken au Conservatoire de Bruxelles. Depuis, elle a travaillé avec les plus prestigieux ensembles baroques (Les Talens Lyriques, Le Concert d’Astrée, Les Musiciens du Louvre, Le Concert Spirituel). De 2005 à 2009, elle fait partie des musiciens permanents des Folies Françoises, un ensemble avec lequel elle explore, entre autres, le répertoire du quatuor à cordes classique. En février 2009, elle dirige l'opéra de Purcell Didon et Enée mis en scène par Jean-Paul Scarpitta à l'Opéra national de Montpellier. Cette production fait l'objet d'une tournée. En avril 2010, et en collaboration avec la chanteuse Emily Loizeau, elle crée un spectacle mêlant musique baroque et musique actuelle.
        Léonor de Récondo a été premier violon sous la direction de Vincent Dumestre (Le Poème Harmonique), Patrick Cohën-Akenine (Les Folies Françoises), Enrico Gatti, Ryo Terakado, Sigiswald Kuijken. Elle est lauréate du concours international de musique baroque Van Wassenaer (Hollande) en 2004.
        Elle fonde en 2005 avec Cyril Auvity (ténor) L’Yriade, un ensemble de musique de chambre baroque qui se spécialise dans le répertoire oublié des cantates. Un premier disque de l’ensemble paraît chez Zig-Zag Territoires autour du mythe d’Orphée (plusieurs fois récompensé par la presse), un deuxième de cantates de Giovanni Bononcini en juillet 2010 chez Ramée.
        Léonor de Récondo a enregistré une quinzaine de disques (Deutsche Grammophon, Virgin, K617, Alpha, Zig-Zag Territoires) et a participé à plusieurs DVD (Musica Lucida).
        En octobre 2010, paraît son premier roman, La Grâce du cyprès blanc, aux éditions Le temps qu'il fait.
        Depuis 2012, elle publie chez Sabine Wespieser éditeur : en 2012, Rêves oubliés, roman de l’exil familial au moment de la guerre d’Espagne. En 2013, Pietra viva, plongée dans la vie et l’œuvre de Michel Ange, rencontre une très bonne réception critique et commerciale. Amours, paru en janvier 2015, a remporté le prix des Libraires et le prix RTL/Lire. Point cardinal, paru en août 2017 a été finaliste du prix Fnac, élu prix du Roman des étudiants France Culture/Télérama, et 5e au palmarès Livres Hebdo des libraires. Son nouveau livre, Manifesto, paru en janvier 2019, renoue avec la veine autobiographique de Rêves oubliés.

        • Manifesto
          Manifesto
          Léonor de Récondo
          Sabine Wespieser Éditeur
          18,00
        Archives