Elizabeth P.

1 décembre 2016

Jumeaux ?

René, le frère jumeau de Paul vient de mourir.
Paul se souvient de leur enfance, de leur connivence. Il évoque leurs chemins qui se séparent, l’un va vers les sciences, l’autre vers la littérature. L’un est poussé vers les pays lointains, l’autre accroché à leur Bretagne natale.
Un auteur cultivé qui parle avec passion des écrivains aimés, des belles rencontres qu’il a faites avec eux, soit en personne, soit par les livres.
Le style est raffiné, l’écriture belle et ambitieuse, la lecture enrichissante.
Frères jumeaux ? Deux frères en une même personne ?

17 novembre 2016

traumatismes

Curieux ! J’étais persuadée avoir déjà lu Laurence Tardieu, tant son nom m’est connu. Or, il n’en est rien, c’est le premier.
Curieux aussi de lire ce livre le 13 novembre, jour anniversaire des attentats.
Deux sujets sont traités dans ce livre ;
Le traumatisme provoqué par les crimes extrémistes à Paris
Le traumatisme de la vente d’une maison de famille qui recèle tant de souvenirs heureux.
L’auteur vit ces deux événements alors qu’elle attend un enfant.
« Un magma de sensations » l’envahit, la fait sombrer dans des chutes décrites d’une écriture longue, sans points pendants plusieurs pages.
Ce monde où soudain toute l’horreur est permise, ces souvenirs d’enfance qu’elle craint de perdre à jamais, tout ça c’est beaucoup, c’est trop.
Une hyper sensibilité malmenée par deux grands bouleversements, mais heureusement, il y a cet enfant à venir, cet enfant qui est là.
Une période certainement très difficile à vivre pour l’auteur qui a trouvé ici les mots pour exprimer tout son mal-être.
Plus qu’un roman, c’est plutôt un témoignage et une autobiographie de cette année 2015

12 novembre 2016

accidents

Sergi, artiste peintre bientôt renommé vit à côté de chez sa soeur, Julia, analyste.
Un jour il s'éprend d'une splendide rousse qui se révèle être plus qu'exaltée.
Parallèlement, Roxane, victime d'un accident qui l'a défigurée expose ses photos dans des galeries mais vit en province, à l'écart des gens.
Petit à petit, le lien apparaît entre ces deux histoires.
Sans qu'il y ait de style particulier, le livre est bien écrit puisque les pages filent toutes seules. L'histoire captive.
Entre Sergi, ses angoisses d'artiste et ses démêlées amoureuses, entre Julia, son mari et ses deux filles. Entre Roxane, ses difficultés à affronter le monde. Entre Rebecca, la rousse surexcitée.
Tout un petit monde très parisien sympathiquement décrit.
Un bon moment de lecture détente sans prise de tête.

8 novembre 2016

art et famille

Sergi, artiste peintre bientôt renommé vit à côté de chez sa sœur, Julia, analyste.
Un jour il s’éprend d’une splendide rousse qui se révèle être plus qu’exaltée.
Parallèlement, Roxane, victime d’un accident qui l’a défigurée expose ses photos dans des galeries mais vit en province, à l’écart des gens.
Petit à petit, le lien apparaît entre ces deux histoires.
Sans qu’il y ait de style particulier, le livre est bien écrit puisque les pages filent toutes seules. L’histoire captive.
Entre Sergi, ses angoisses d’artiste et ses démêlées amoureuses, Entre Julia, son mari et ses deux filles. Entre Roxane, ses difficultés à affronter le monde. Entre Rebecca, la rousse surexcitée.
Tout un petit monde très parisien sympathiquement décrit.
Un bon moment de lecture détente sans prise de tête.

29 octobre 2016

père/fils

Le père de l’auteur n’aimait pas le voir pleurer : « Un homme ça ne pleure pas » ; « Tu n’es plus un bébé ».
A ses propres réflexions se mêlent les paroles du père retrouvées dans un carnet.
C’est assez confus, on ne sait pas toujours s’il s’agit du père ou du fils, mais en tout cas c’est un très bel hommage à son père.
Grâce au carnet retrouvé, il reconstitue sa vie incluant de nombreuses références littéraires, ainsi qu’un aperçu de la politique maltaise.
Un père parfois courageux, parfois pitoyable.
On retrouve comme souvent dans les rapports père /fils ce désir du fils de se voir aimé du père, ce besoin pas toujours satisfait d’être à la hauteur de ce qu’attend le père.
Même si l’écriture est belle et sincère, j’ai eu un peu de mal à m’y retrouver dans ce livre.