La librairie sera fermée du 30 juillet au 19 août. 

Les commandes passées durant cette période ne seront traitées qu'à notre réouverture, le mardi 20 août.

À partir du 18 juillet, nous ne pourrons plus vous garantir une réception à temps avant notre fermeture.

Nous vous souhaitons un bel été,

Les Lisonnes

En bons pères de famille
EAN13
9782709672450
ISBN
978-2-7096-7245-0
Éditeur
JC Lattès
Date de publication
Collection
NOUVEAUX JOURS (1)
Nombre de pages
250
Dimensions
21,5 x 13,5 x 1,8 cm
Poids
264 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

En bons pères de famille

De

JC Lattès

Nouveaux Jours

Offres

Autre version disponible

« L’agente immobilière m’avait prévenue : parapher la page 3 de mon bail n’allait sûrement pas me plaire. Il y était écrit que je m’engageais à occuper mon nouvel appartement “en bon père de famille”. Un bon père de famille, c’est un personnage de droit qui représente la norme, le neutre universel autour duquel on structure la société. C’est à ce moment-là que tout s’est connecté : quand on m’a contrainte, par écrit, à faire allégeance à un système qui place la moralité des pères au centre, en niant mon vécu et celui de millions de femmes et d’enfants victimes de leur violence. Car finalement, qui était mon père ? Un héros parti trop tôt ? Un monstre misogyne coupable de violences ? La réalité se situe au-delà de ces stéréotypes. Il n’était ni un monstre ni un héros, c’était un homme statistiquement normal. Un bon père de famille. »
Dans cet essai à la première personne où s’entremêlent intime et politique, Rose Lamy montre comment les bons pères de famille, en tant qu’individus et en tant que classe sociale, maintiennent le silence autour des violences intrafamiliales. Avec ce nouveau livre où l’on retrouve la finesse d’analyse qui fait son succès, elle achève de s’imposer comme l’une des voix incontournables du féminisme contemporain.

Rose Lamy est l’autrice de Défaire le discours sexiste dans les médias (Lattès, 2021 ; Points, 2022).


« Ode à la nuance tout autant que dynamite pour la cellule familiale patriarcale, son projet de livre «secoue [s]apropre famille » Libération
S'identifier pour envoyer des commentaires.