Une présence amoureuse
EAN13
9782931057018
ISBN
978-2-931057-01-8
Éditeur
Vies Parallèles
Date de publication
Nombre de pages
192
Dimensions
20 x 13 x 0 cm
Poids
1 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Une présence amoureuse

Vies Parallèles

Offres

"Une présence amoureuse" conte l'histoire d'amour entre deux jeunes italiens, Orazio et Serena. Orazio vient souvent le soir contempler la belle Serena dont il est tombé éperdument amoureux, dissimulé derrière un arbre. Serena, aux mêmes heures, protégée par la pénombre de sa chambre, contemple Orazio, dont elle est tombée amoureuse. N'osant approcher Serena, Orazio se déguise en une jeune fille qu'il nomme Letizia. N'osant approcher Orazio, Serena se déguise en un jeune homme qu'elle nomme Carmine. Letizia va rencontrer Serena avec qui elle va se lier d'amitié. Carmine va rencontrer Orazio avec lequel il va se lier d'amitié. Peu à peu, alors que ces êtres créés étaient conçus uniquement pour rapprocher leurs créateurs, ils vont s'étoffer, acquérir une consistance propre, dont leurs créateurs ne parviendront plus à se défaire.
Dans une langue magnifique, d'une précision chirurgicale, Vincenzo Cerami nous conte leurs rencontres, leurs promenades, et la façon dont peu à peu, par des riens, la fiction s'incarne dans le réel. Aussi subtil qu'original, "Une présence amoureuse" est un sublime roman d'amour.
Deux fois par jour, dissimulé derrière un arbre, Orazio vient contempler Serena dont il est tombé amoureux. Serena, aux mêmes heures, protégée par la pénombre de sa chambre, contemple Orazio, dont elle est tombée amoureuse. N'osant approcher Serena, Orazio se déguise en une jeune fille qu'il nomme Letizia. N'osant approcher Orazio, Serena se déguise en un jeune homme qu'elle nomme Carmine. Letizia va rencontrer Serena avec qui elle va se lier d'amitié. Carmine va rencontrer Orazio avec lequel il va se lier d'amitié.
Lors du chassé-croisé qui s’ensuit, les deux êtres créés vont comme acquérir une forme propre, se mélanger à leurs créateurs, dont ils vont redéfinir les sentiments et l’existence. Avec cette histoire d’amour aussi originale que virtuose, Vincenzo Cerami – à qui l’on doit, entre autres, le scénario de La Vita è bella – démontre que la fiction n’embellit ni ne dissimule le réel. Elle en est une des conditions.
S'identifier pour envoyer des commentaires.