Une femme à la redresse
EAN13
9782021318739
Dimensions
22 x 14 x 1 cm
Poids
282 g

Une femme à la redresse

Miller, Annie

Le Seuil

Offres

Jeanne Lobre, la « femme à la redresse », est la grand-mère d’Annie Miller, elle-même l’épouse de Claude Miller, le cinéaste et producteur de films. Jeanne Lobre est une personne extraordinaire, par sa vie et par son tempérament. Elle est née en 1900 dans le Nord dans une famille de prolétaires. À 10 ans elle chante dans les cafés pour rapporter des sous à la maison. À 14 ans, son village occupé par les Allemands, elle devient la maîtresse d’un soldat allemand. Elle rompt avec sa famille et son village – elle est très mal vue, bien sûr, et gagne Paris sans un sou. Vendeuse dans une boulangerie, elle se met en ménage avec un trompettiste de jazz américain qui est noir. Ils ont deux enfants, dont la mère d’Annie Miller. Elle quitte le trompettiste, se remet au travail chez des vieilles filles, épouse un ouvrier, puis quand il meurt, épouse un autre brave type qu’elle tyrannise. Elle s’installe chez lui avec sa fille et les enfants de celle-ci à Montreuil, dans un pavillon. Les Miller sont ses voisins : elle les aide à se cacher (ils sont juifs, récemment immigrés). Grande gueule, pas aimable, elle dit ce qu’elle pense sans précaution, avec son argot du Nord. Annie, sa petite fille, l’adore. Annie épouse Claude Miller, celui-ci fait tourner Jeanne dans ses films. Elle fera l’actrice pour Truffaut et pour bien d’autres. Jeanne Lobre mourra chez Annie et Claude, inchangée, pas gentille, dure et solide, non conformiste à tous crins.Annie Miller, née Glenn, a été productrice de cinéma. Elle était mariée au cinéaste Claude Miller.
S'identifier pour envoyer des commentaires.