Les enfants sont rois, Roman

Delphine de Vigan

Gallimard

  • par (Libraire)
    21 mai 2021

    Quel monde attend nos enfants si nous ne les préservons pas de la surexposition numérique ? La version de Delphine de Vigan fait froid dans le dos ...


  • par (Libraire)
    23 avril 2021

    Une enfant star, que sa mère filme sans relâche pour alimenter sa florissante chaine You Tube «Happy Récré» disparaît.
    Clara Roussel, une policière qui ne connaît rien aux réseaux sociaux va devoir se plonger dans cet univers addictif pour en comprendre la portée et le fonctionnement et tâcher de retrouver le ravisseur de l'enfant.
    Nous plongeons avec elle dans les vidéos familiales intrusives.
    Les «J'aime» de tous les «followers» chéris et les «partages» plus ou moins mièvres et bien souvent à sens unique masquent au fond la solitude de ce début de siècle.

    Delphine de Vigan décrypte avec finesse cet univers artificiel où certains ont besoin d'entrer dans la vie des autres pour avoir le sentiment d'exister, et d'autres s'exhibent pour l'argent et l'ivresse de la notoriété.

    C'est formidablement bien écrit, passionnant et addictif. Promis, vous ne regarderez plus vos écrans de la même manière ! Pari réussi !
    J'aime !!!!!

    Anne - Charlemagne Toulon


  • par (Libraire)
    22 avril 2021

    Les dérives des réseaux sociaux

    Mélanie Chaux met en scène ses enfants sur YouTube. Elle a enfin la vie qu'elle voulait. Jusqu'au jour où sa petite fille disparaît. Que s'est-il passé ?

    En lien avec la réalité d'aujourd'hui, découvrez ce roman mêlant l'actualité, du suspens, de la réflexion. Delphine de Vigan parvient avec brio à nous faire entrer dans un monde dans lequel tout bascule si facilement.

    Coup de cœur ! ❤


  • 18 avril 2021

    Depuis toute jeune, Mélanie rêve de télé réalité.
    Elle a adoré Loana.
    Elle a même brièvement participé à une émission, mais sans suite.
    Les années passent, elle se marie, a deux enfants.
    En découvrant youtube, elle commence à filmer ses enfants et ses vlogs atteignent un succès phénoménal.
    Jusqu'au jour où sa petite fille disparaît.
    J'essaye en ce moment de lire des livres qui m'emmènent loin des sujets d'actualité.
    Elle est tellement lourde et prégnante .
    Et bien, avec « Les enfants sont rois », c'est raté.
    Car ils sont loin d'être rois ces enfants présents sur les réseaux sociaux.
    Le plus souvent manipulés par leurs parents, on leur vole leur enfance au nom du succès et de la reconnaissance, et parfois d'histoires de gros sous.
    C'est absolument dramatique et révoltant.
    Delphine de Vigan est reine dans l'art de représenter des situations.
    Son écriture est d'une justesse incroyable.
    Ses personnages prennent forme et vie avec une réalité étonnante.
    Elle maîtrise vraiment tout de A à Z dans ses écrits.
    J'ai beaucoup aimé tous les personnages, même Mélanie victime de son époque, et surtout Clara cette jeune inspectrice si fine et si consciencieuse .
    La dernière partie, qui se passe en 2031 met en lumière l'intelligence artificielle et ses futurs effets sur nos vies.
    Je ne savais pas du tout de quoi traitait le livre avant de l'ouvrir.
    L'auteure nous emmène toujours de surprise en surprise.
    Et toujours avec finesse, élégance, intelligence.
    Et pourtant tout ce qui est décrit ici est effrayant, bouleversant, tristement trop vrai.


  • 16 avril 2021

    Il se lit comme un thriller, un roman social... qui traite un thème vertigineux. Un bestseller annoncé !
    - Brigitte -


  • 7 avril 2021

    vie moderne

    Si j’avais beaucoup aimé les premiers romans de l’auteure, je dois avouer que ces dernières années, elle m’avait beaucoup moins convaincue. Mais son dernier livre est accueilli de façon élogieuse, je me décide donc à le lire.

    L’auteure frappe fort, car Mélanie est une mère que je n’oublierai pas. Sa fille Kimmy non plus, dont la colère déplacerait des montagnes. Les personnages masculins sont plus en retrait, plus passif (comme le père et le grand frère Sammy).

    Elle m’a estomaquée, cette mère qui cherche à tout prix la notoriété. Ne pouvant la trouver dans la télé-réalité, Internet devient sa bouée de sauvetage, et pour finir, le but de sa vie.

    Et heureusement qu’elle a YouTube et Instagram pour vivre, sinon, elle aurait été engloutie par le vide de son existence.

    Dommage collatéral : ses enfants.

    J’ai aimé que l’auteure croise les regards sur ce monde impitoyable des youtubeurs, qui peut rapporter gros, mais à quel prix.

    J’ai aimé Clara l’enquêtrice, dont les deux parents hussards de la République l’on élevée loin de la télévision, et qui cherche à comprendre cette femme.

    J’ai aimé être propulsée en 2031, lorsque les enfants sont majeurs, et que la technologie a fait des progrès. Des progrès, vraiment ?

    Quelques citations :

    Les fondamentaux ont été adoptés une bonne fois pour toutes : je suis youtubeur donc je suis heureux.

    La consommation est au coeur de la plupart des scénarios. Acheter, déballer, manger sont les pincipales activités des enfants.

    Toutes ces vidéos obéissent au même ressort dramaturgique : la satisfaction immédiate du désir. Kimmy et Sammy vivent le rêve de tous les enfants : acheter tout, tout de suite.

    Les envoyés-sur-place-en-direct-du-Grand-Rien étaient à l’oeuvre.

    « Tant qu’elles ne regardent pas du porno, tu sais, on se dit que tout va bien. On n’a pas pensé une seconde à la quantité de pubs qu’elle se sont bouffé l’air de ne pas y toucher… »

    La gaieté outrancière du ton, la multiplication des jeux stupides et parfois avilissants, l’adhésion sans réserve et sans discernement à la consommation ou à l’acte d’achat, la malbouffe accueilli avec extase, les mêmes phrases répétées jusqu’à la nausée…

    L’image que je retiendrai :

    Celle du studio acheté à côté de l’appartement pour filmer et monter les vidéos.

    https://alexmotamots.fr/les-enfants-sont-rois-delphine-de-vigan/


  • par (Libraire)
    5 avril 2021

    Marchandisation

    Un roman entrainant, à la tension efficace, au cœur des questions contemporaines soulevées par Internet : la soif illimitée de célébrité et de reconnaissance, l'exposition permanente de soi, la mise en scène de sa vie familiale, la diffusion sans répit de son quotidien, la marchandisation de soi-même et de ses enfants au risque d'effets dévastateurs et de destruction psychologique des individus. Une habilité narrative qui nuance ses personnages mais ne ménage pas notre époque, ses travers et ses mécaniques marchandes.


  • 30 mars 2021

    Roman d'utilité publique.

    Attention, ce roman est édifiant et hautement addictif !
    Avec « Les Enfants sont Rois » Delphine de Vigan nous propose une lecture qui parlera à tous.

    Parce que ce qu’elle nous narre, c’est notre société actuelle.
    Parce que ceux qu’elle met en scène, c’est vous, moi, tous autant que nous sommes.
    Parce que ce qu’elle éclaire de sa plume, se sont les zones d’ombre que nous laissons s’installer sans rien dire.
    Parce qu’en mettant des mots dessus, des mots justes et efficaces, elle nous offre un roman d’intérêt général.

    Parce que si, après cette lecture, nous refusons de nous poser les bonnes questions, alors c’est que nous ne valons pas mieux que Mélanie Claux...

    Sammy et Kimmy pourraient être mes enfants, vos enfants, les enfants de n’importe qui.
    Malheureusement pour eux, ce sont ceux de Mélanie.

    Que vaut le bonheur d’un enfant, comparé à un narcissique besoin d’être connu, reconnu, aimé, suivi ?
    Que vaut le bonheur d’une famille, quand celle-ci n’a pour but que de vous donner toujours plus d’abonnés ?
    Que vaut notre société, celle qui laisse entendre que l’important c’est d’être « vu », quel qu’en soit le prix ?
    Et que valons-nous, en tant qu’êtres humains, quand nous laissons de telles choses se produire ?
    Voire, que nous les soutenons en nous abonnant à ces personnes sans scrupule ?

    Cette histoire m’a interrogée, bouleversée, énervée, sidérée.
    En tournant la dernière page je n’ai pas pu m’empêcher d’aller vérifier sur certaines « chaînes » si tout ce qui était écrit était réellement possible...
    Et ça l’est.

    Ça l’est à tel point qu’apparemment pour certains, c’est devenu la norme.
    C’est affligeant. Et surtout très grave.
    Ce roman est à lire parce que l’histoire est excellente.
    Parce que la plume est parfaitement accordée.
    Parce que tout y est vrai, même si c’est une fiction.
    Parce qu’il est temps d’ouvrir les yeux.
    Parce qu’il est encore temps de changer les choses.
    Et surtout parce qu’il est urgent de le faire.

    Merci, Mme De Vigan, pour ce coup de semonce. Effrayant mais nécessaire.
    Lisez-le. Offrez-le. Recommandez-le.
    Vite.


  • par (Libraire)
    15 mars 2021

    Les influenceurs, le consentement des enfants : un roman excellent

    Un dixième roman très réussi sur le thème des influenceurs
    et des conséquences actuelles et à venir de l’exposition de l’image des enfants sur la toile. Sont-ils consentants ?
    Un fait de société décortiqué dans ce roman à la fois thriller et essai social.
    C’est aussi la rencontre de deux femmes que tout oppose, Mélanie qui découvre les réseaux sociaux pour soigner son baby-blues et qui devient une énorme Youtubeuse générant des gains gigantesques en filmant ses enfants et Clara, Agent de Police écolo, minimisant au maximum la vie connectée.

    Une fois ouvert on ne peut plus lâcher ce roman habilement élaboré à partir d’un mélange de genre littéraires le rendant captivant et instructif.

    Le sujet a déjà été mainte fois traité, mais Delphine De Vigan produit un travail très documenté, cash, percutant.
    Un incontournable du printemps.


  • par (Libraire)
    12 mars 2021

    Attention ! Danger sur Internet

    Mélanie et Bruno, parents de deux enfants, Kimmy et Sammy, exposent leur vie sur les réseaux sociaux, payés par une chaîne et des marques sponsors pour vanter les produits sur Youtube. Jusqu'au jour où le drame arrive ! D'autre part, Clara, qui travaille à la Brigade Criminelle au Bastion dans le 17ème, est chargée de l'enquête. Elle vit seule, loin de ces réseaux Internet. Elle va se passionner pour ce phénomène d'enfants exploités.
    L'auteur montre la triste réalité de ce monde creux et artificiel et finit par une dystopie montrant les dérèglements engendrés et la solitude.


  • 11 mars 2021

    Conseillé par Anne-Céline

    Sammy, 6 ans, et Kimmy, 8 ans, sont filmés depuis leur plus jeune âge par leur mère Mélanie, pour sa chaîne Youtube, 5 millions d’abonnés au compteur. Les marques et les annonceurs inondent les enfants de leurs produits afin qu’ils en fassent la promotion... moyennant finance. Un jour, Kimmy est enlevée. L’enquête va commencer. Clara, jeune policière (magnifique personnage!), l’antithèse de Mélanie, va découvrir un monde inconnu, « qu’il faut voir pour le croire », celui des influenceurs sur les réseaux sociaux.
    Société de consommation, télé-réalité (« là, que tout a commencé »), intimité, abus de pouvoir, abus d’autorité, enfants devenus objets, enfants dans le désir de parents aveuglés par la célébrité, dont l’existence passe par l’oeil d’une caméra dans leurs moindres faits et gestes... Delphine de Vigan signe un roman sidérant sur notre époque, en imposant son talent à donner corps à ses héros. L’écrivain s’attache une nouvelle fois à faire la lumière sur l’enfance malmenée dans notre société et interroge la notion de consentement des enfants. Captivant!


  • par (Libraire)
    9 mars 2021

    Constater que notre société contemporaine est en proie à des maux destructeurs et sous l'emprise d'une auto-destruction, est une vérité qui saute aux yeux lorsque l'on découvre avec stupeur la réalité décrite par Delphine de Vigan dans son dernier roman.
    Une sensation de malaise à la lecture de ce récit qui démontre avec efficacité et froideur un constat qui saute aux yeux.
    Pourquoi vouloir à tout prix devenir célèbre ? Pourquoi ce besoin d'exister au milieu de gens que vous ne connaissez pas et qui ne vous connaissent pas ? Pourquoi cette quête du toujours plus ? du toujours trop ? Pourquoi cette addiction toujours plus grande à ce désir de réussite qui vous enfonce toujours davantage ?
    Un roman qui raconte une société qui dysfonctionne, en manque de repères et qui ne propose jamais de solution pour se sortir de cette spirale infernale qui vous absorbe, vous engloutit, vous étouffe.
    Terrifiant mais tellement lucide!


  • par (Libraire)
    4 mars 2021

    J'ai beaucoup aimé

    Une nouvelle fois Delphine de Vigan écrit un roman passionnant sur l'une des mutations de notre société.
    Jusqu'où peut-on aller pour des clics, des j'aime et des commentaires....?

    La première fois que Mélanie Claux et Clara Roussel se rencontrèrent, Mélanie s’étonna de l’autorité qui émanait d’une femme aussi petite et Clara remarqua les ongles de Mélanie, leur vernis rose à paillettes qui luisait dans l’obscurité. “ On dirait une enfant ”, pensa la première, “elle ressemble à une poupée”, songea la seconde.
    Même dans les drames les plus terribles, les apparences ont leur mot à dire.

    À travers l’histoire de deux femmes aux destins contraires, "Les enfants sont rois" explore les dérives d’une époque où l’on ne vit que pour être vu. Des années Loft aux années 2030, marquées par le sacre des réseaux sociaux, Delphine de Vigan offre une plongée glaçante dans un monde où tout s’expose et se vend, jusqu’au bonheur familial.


  • par (Libraire)
    4 mars 2021

    Mélanie n'existe que par le regard des autres, elle a besoin de se sentir aimée, comprise et ce besoin n'est rassasié que par les réseaux sociaux et en particulier la chaîne Youtube qu'elle consacre à ses enfants. Jusqu'au jour où sa fille Kimmy est enlevée. L'enquête est menée par Clara et son équipe. La différence entre les 2 femmes ne pourrait pas être plus grande. En découvrant le monde des réseaux sociaux, Clara découvre un autre monde, une autre planète. Les portraits croisés de Mélanie et Clara sont criants de réalisme. Avec toujours autant de justesse, sans jamais porter de jugement, Delphine de Vigan pointe les travers de notre société avec brio et nous donne à réfléchir sur la société que nous voulons. A lire absolument!
    Valérie


  • par (Libraire)
    4 mars 2021

    Livre-réalité

    Dans ce roman, Delphine de Vigan suit deux femmes. L'une, Mélanie Claux assiste, jeune fille, au premier Loft Story et comme de nombreuses jeunes filles de sa génération se rêve en candidate de télé-réalité. N'ayant pu y arriver, c'est désormais sa vie de mère qu'elle met en scène régulièrement sur les réseaux sociaux et sur une chaîne Youtube consacrée à ses enfants.
    L'autre, Clara Roussel, travaille aux archives de la police. Elle a été élevée loin de ce monde de la télé-réalité. Mais l'univers des deux femmes va se croiser lorsque la fille de Mélanie, Kimmy, 6ans, disapraît mystérieusement.
    A travers ce roman, écrit comme un polar, Delphine de Vigan nous raconte ces deux mondes qui cohabitent sans communiquer, ces deux mondes qui ne se comprennent pas, et qui vont pourtant devoir apprendre à se connaître et à communiquer pour retrouver une enfant.
    Elle met en garde sur les dérives de tous ces phénomènes et se demande quelles conséquences cela peut avoir sur la vie de l'enfant plus tard. D'une très grande justesse, avec un véritable équilibre, ce roman fascinant est passionnant!

    ~~ Aurélie ~~