Terre Gâtée T1, Ange, le migrant

Terre Gâtée T1, Ange, le migrant

Marguerite Abouet, Charli Beléteau, Christian de Metter

Rue de Sèvres

  • par
    16 avril 2018

    Dans un village aux portes du désert, en Afrique, Claudia riche femme d'affaires exploite les migrants sur son chantier dirigé par son gendre, celui qui a épousé Grace, la fille de Claudia, par convenance familiale. Un jour, un homme défiguré arrive au village. dévisagé par les habitants, déjà vu par beaucoup comme le démon, celui qui apportera le mal, il est recueilli et soigné par le prêtre italien, qui le prénomme Ange. Ce village est le lieu de départ pour beaucoup de migrants qui souhaitent traverser la mer vers l'Europe, laissant aux passeurs de fortes sommes d'argent et aux autres des envies de partir.

    Dire que le dessin, les couleurs, les cases sont magnifiques est sans doute un peu réducteur. Il est vrai que depuis que j'ai découvert Christian de Metter, je suis sous le charme et continuer à découvrir sa production ne m'aide pas à décrocher tant j'aime son dessin (Shutter island, Au revoir là-haut, Rouge comme la neige).

    Pour le scénario de Marguerite Abouet et Charli Beleteau, je suis encore un peu circonspect. J'aime bien le début, mais comme c'est le premier tome d'une série qui devrait en compter quatre, pas mal de points restent un mystère. Disons, que ce premier tome où les lieux, les personnages, les relations entre tous se mettent en place est très prometteur et me laisse imaginer une suite passionnante. La préface d'Alain Mabanckou est là également pour me mettre en appétit de découvrir la suite, il parle d'un western africain, de gens ordinaires, d'amour et de géopolitique... Mmm, que du bon quoi !

    Je ne suis pas encore totalement accroc mais j'attends la suite avec impatience et je fais le pari que je ne serai pas déçu, et, précision utile, je ne parie que lorsque je suis sûr de gagner !


  • par (Libraire)
    18 janvier 2018

    Sous le soleil plombant du désert africain, la silhouette titubante d'un homme se dessine à l'horizon du regard du sorcier du village. Mutin et hébété, celui qui a survécu au désert sera baptisé Ange. Mais qui est cet errant ? Pour "les natifs" il ne s'agit que d'un simple "migrant de passage".
    A mi-chemin entre le conte moderne et le western africain, la scénariste d'Aya de Yopougon et l'illustrateur d'Au revoir là-haut, nous livrent un surprenant premier volume, rude, flashy et d’une brûlante actualité. On attend la suite avec impatience !